Les reines en folie sous le soleil printanier

L’an 2014 s’annonçait mal… Certes, nous n’avions pas eu de grands froids au cours de l’hiver, mais nos champs ressemblaient plus à des rizières qu’à des prairies : 114 mm de pluie en octobre, 129 en novembre, 127 en décembre, 149 en janvier et 138 en février ! Puis mars fut curieusement très sec : 31 petits millimètres enregistrés dans le pluviomètre du jardin, accompagnés de températures d’une grande douceur. Nos avettes, fort attentives, ont interprété cela comme un signal de départ de l’année apicole : les bonnes reines se sont mises à pondre plus que de raison. Chaque journée de soleil a été mise à profit pour engranger beaucoup de pollen et un peu de nectar prélevé sur les premières fleurs printanières.

Poirier en fleurs le 31 mars 2014

Poirier en fleurs le 31 mars 2014

Fin mars, les ruches des meilleures colonies étaient déjà pleines à craquer. La floraison des arbres fruitiers était bien engagée et le colza commençait à jaunir le paysage. Il a fallu faire de la place : les premières hausses furent posées…

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s