Limiter la propagation du Frelon asiatique

Le piégeage du Frelon asiatique (Vespa velutina) reste un sujet controversé. Le principal argument contre cette pratique est la non-sélectivité des pièges existants. Cela est vrai… Un piège laissé en place toute une saison  se remplira – peut-être – de frelons asiatiques, mais aussi et surtout de mouches et papillons divers.

Alors, que faire ? Vespa velutina est maintenant bien installé dans notre région et son cycle de développement est connu. Lorsque l’hiver arrive et que les colonies disparaissent, seules les futures reines fondatrices subsistent. Elles passent l’hiver à l’abri dans une cavité puis ressortent aux premiers beaux jours. Que font-elles alors ? Elles cherchent à se nourrir puis elles fondent leur colonie qui se développera jusqu’à l’automne. Le choix du piégeage en sortie d’hiver peut donc s’avérer judicieux pour deux raisons : d’une part, de nombreuses espèces d’insectes n’ont pas encore commencé à occuper l’espace, ce qui limite les “dommages collatéraux“ ; d’autre part, les reines fondatrices piégées à ce moment crucial ne développeront pas de colonie. Ce sera autant de bouches en moins à nourrir en été et quelques dizaines de futures reines qui ne verront jamais le jour.

Un piège à Frelon asiatique accroché à proximité des ruches

Un piège à Frelon asiatique accroché à proximité des ruches

Que mettre dans le piège ? Un mélange de liquide sucré et alcoolisé reste la solution la plus efficace. Sucré, car les reines fondatrices de Vespa velutina sont à la recherche de sucre à cette période. Alcoolisé, car les abeilles, animaux sages, fuient l’alcool. Différents dosages ont été expérimentés et chacun est persuadé d’avoir concocté la recette la plus efficace. Ici, la cuvée 2016 sera composée de trois ingrédients à parts égales : sirop de cassis, vin blanc, bière. Les frelons de notre secteur n’étant pas de fins gourmets, nous nous contentons d’ingrédients “premier prix“…

Dès lors, il ne reste plus qu’à surveiller régulièrement les différents pièges. Cela donne une idée assez précise de la date de sortie des premières reines de Vespa velutina et permet d’évaluer le niveau de prolifération dans le secteur.

Deux derniers conseils personnels : ne pas oublier que l’alcool s’évapore et qu’il convient donc de “faire les niveaux“ des pièges de temps en temps. Enfin, lorsque l’on ajoute du liquide, il est utile de laisser dans le récipient les frelons morts car les phéromones jouent probablement un rôle non négligeable dans l’efficacité du piège.

Publicités

Une réflexion sur “Limiter la propagation du Frelon asiatique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s