Anticipation sanitaire

Le froid et les rafales de cette mi-février nous incitent à rester cloîtrés. Nous en profitons pour terminer les derniers préparatifs de la saison 2016.

Même si on ne prévoit pas de développer son rucher, il faut cependant prévoir un stock de nouveaux cadres avec des cires neuves. En effet, pour des raisons sanitaires, il est conseillé de changer chaque année quelques cadres dans chaque ruche. En éliminant les cires les plus anciennes, on se sépare ainsi des résidus accumulés au fil des ans. De plus, cela procure un travail utile aux cirières, toujours nombreuses et actives au printemps.

Une astuce permet de gérer correctement le remplacement des cadres : marquer le dessus de chaque cadre neuf avec les deux derniers chiffres de l’année (16) ou encore y déposer une pastille de couleur correspondant à celle utilisé pour le marquage des reines. Pour 2016, c’est blanc… Ainsi, lors de l’ouverture d’une ruche, on repère tout de suite les cadres les plus anciens.

Cadre neuf

Un cadre neuf avec sa feuille de cire gaufrée

Publicités

Pesticides : une petite pause pour les abeilles

Trois pesticides néonicotinoïdes, très néfastes pour les abeilles, seront interdits en Europe pour une durée de deux ans. Ainsi en a décidé la Commission européenne après un vote très serré. La France s’est prononcée en faveur de cette interdiction.

Lire les détails et les limites de cette décision sur le site de Libération.fr

Quels pesticides menacent les abeilles ?

Le magazine Sciences et Avenir a publié sur son site le 9 avril une infographie intéressante sur les principaux pesticides accusés de détruire les abeilles. Des données chiffrées sur le poids économique de la pollinisation, les abeilles et l’apiculture complètent cet article.

A lire sur sciencesetavenir.nouvelobs.com

Les abeilles resteront confrontées aux pesticides dans l’UE

La Commission européenne a expliqué que le vote organisé ce vendredi au sein d’un comité d’experts n’a pas permis de dégager une majorité qualifiée en faveur ou contre sa proposition.

La France avait pourtant voté pour une interdiction, mais l’abstention de l’Allemagne et  du Royaume-Uni (entre autres) n’a pas permis à la balance de pencher du bon côté…

Lire l’article complet sur le site Romandie.com